Parcours



Parcours
Juin 2006

Paul Piron, "Dictionnaire des artistes plasticiens de Belgique 19ème et 20ème siècles", vol.III, Lasne, Editions Art in Belgium.


CONTI, Maria (Bologne, 1954)
Sculpteur. Active à Bruxelles. Formation au "Liceo Artistico di Bologna" (1972), obtient le diplôme en sculpture non-figurative à l'Académie de Bruxelles en 1978 et le diplôme en sculpture monumentale en 1983 à la même Académie, où elle était l'élève de Jacques Moeschal (architecte-sculpteur) et P. Machiels (sculpteur). Spécialisation en bijouterie contemporaine et en joaillerie traditionnelle. Suit en même temps une formation en architecture à l'Institut Victor Horta à Bruxelles. Depuis 1999, elle enseigne le bijou contemporain à l'Académie internationale d'été de Wallonie (Libramont). A reçu le Prix J.-C. Chauray au Concours Louis Schmidt à Bruxelles, le Prix Marie Claire "5 Days Arts 1996", la mention spéciale d'Oasis (Centre culturel de la Force Aérienne) et a été retenue par la Communauté française au concours de sculpture de 1996. Style abstrait géométrique. Tendance constructiviste. L'artiste: "Depuis mes premières études artistiques, j'ai été interpellée par les formes, leur nombre infini et les combinaisons qui peuvent exister entre elles. Le rapport entre la forme et l'émotion, et l'équilibre à la limite du point de rupture. Les pleins et les vides, l'opaque et le brillant, l'inclinaison différente des plans, l'interpénétration des formes pour aboutir à un élément unique." (2003) - "Depuis 1982, elle a participé à de nombreuses expositions d'ensemble à Bruxelles. Trois expositions personnelles lui ont été consacrées par la Fondation Pierre-Paul Hamesse et l'asbl Omega. Les éléments de la sculpture sont réalisés en plâtre. Le bronze est coulé dans le sable en fonderie et l'artiste procède à l'ajustage pour obtenir des formes non figuratives imprégnées d'harmonie, d'équilibre et dont le symbolisme force la réflexion." Expositions individuelles: Bruxelles, Atelier Tidis, 2005 - Bruxelles, Abbaye de Forest, 2004 - Bruxelles, Galerie Les contemporains, 2003 - Bruxelles, Galerie Artyp, 2000. Expositions collectives: Bruxelles, Talent 2005 - Ciney, Centre culturel, 2005 - Bruxelles, ISELP, "Le bijou contemporain en Communauté française", 2004 - Bruxelles, Oasis (Centre culturel de la Force aérienne), 2003 - Seraing, Galerie Laetitia, 1996. Coll.: Communauté française de Belgique. Bibl.: "Le bijou contemporain, répertoire d'art et de design en Communauté française de Belgique", 2004, p. 132.




Parcours
2 novembre 2004 – Le Soir

Exposition. A l'Iselp, à Bruxelles

Le bijou contemporain, parure et lien au corps.


"Diable au corps ! Marque d'une signature, ne se révélant complètement qu'une fois porté, le bijou contemporain – principalement belge francophone – brille de tous ses mystères à l'Iselp. Près de cinquante créateurs ont été sélectionnés par un jury spécialisé, pour que se côtoient les avant-gardes et les héritages du passé (…)
L'éventail des possibles se diversifie, chez ces créateurs contemporains qui se libèrent du bijou-sculpture pour renouer avec l'art intrinsèque de la parure (…)
Destinées à des tempéraments forts, ces créations de font jeux d'enroulement pour Isabelle Azaïs, interpénétrations chez Maria Conti, douceur de la lumière dans les résines de Cécile Dalcq, superbes et fragiles volumes graphiques dans les fils d'argent et d'or de Marie Lechat (…)

Parcours
De ces multiples langages plastiques qui agrafent avec magie les notions d'intimité-proximité, de précieux et non précieux en coexistence dans des matériaux souvent froids comme le métal, se dégage une réelle méditation de et par l'objet. Après tout, cet 'accessoire de voyage' qu'est le bijou contemporain ne serait-il rien d'autre qu'une réalité transformée en imaginaire?"

Dominique Legrand



Parcours
Sur rayons
"Original, dans ses rayonnages, la librairie de l'ISELP expose des œuvres de petit format : bijoux, céramiques, peintures, dessins et gravures ou, encore, sérigraphies. Tous les deux mois, les artistes collectionnés changent. Ainsi, en septembre, quatre femmes se partagent les vitrines 'Rayon-Art'. Pascaline Wollast et Maria Conti aiment la lumière : la première la convoque en ses sculptures fragiles, constituées de centaines de petites bulles tandis que la seconde s'exprime au travers de diverses techniques du bijou afin de la capter au mieux…"



Parcours
Juin 1993 – Exposition à la Maison de la Laïcité de Waterloo
"… Le Comité a mis les petits plats dans les grands pour l'inauguration de ce samedi. En plus des traditionnels discours et verre de l'amitié, aura en effet lieu le vernissage d'une double exposition. A l'affiche, les sculptures de Maria Conti et de Jean Vaur."

Le Soir, 12 et 13 juin 1993

"Les sculptures de Maria Conti et de Jean Vaur illuminent l'endroit et représentent la première exposition de sa toute jeune histoire."

Waterloo info, juin 1993

Lu 6293 fois